KIA présente son concept Car électrique : IMAGINE !

28 mars 2019

Kia Motors a dévoilé son nouveau concept car 100 % électrique, baptisé Imagine, lors du Salon international de l’automobile de Genève 2019.

« Le design automobile consiste à conquérir le coeur des clients et à le faire battre plus vite plus longtemps. Nous avons la conviction qu’il n’y a absolument aucune raison que cela ne s’applique pas aux véhicules électriques », a déclaré Gregory Guillaume, Vice-Président du Design chez Kia Motors Europe. « C’est pourquoi notre concept 100 % électrique est conçu non seulement pour procurer des sensations fortes, mais aussi pour refléter notre approche holistique et émotionnelle de l’électrification. »

« Les automobilistes d’aujourd'hui se posent, à juste titre, de nombreuses questions sur les véhicules électriques. Ils s’interrogent sur l’autonomie, la dynamique et l’agrément de conduite des véhicules électriques ainsi que sur le réseau de recharge. Ainsi, lorsque nous avons commencé à envisager ce concept et à imaginer quel serait son rôle, nous savions que le meilleur moyen de répondre à ces questions et de lever ces doutes était d’envisager l'électrification d’un point de vue purement émotionnel. »

Cette approche, centrée sur l’Humain, s’inscrit dans la droite ligne de la philosophie de Kia en matière de design automobile, comme l’explique Gregory Guillaume : « Lorsqu’ils parlent de leurs véhicules électriques, de nombreux constructeurs utilisent les mêmes messages empiriques que ceux employés pour leurs véhicules à moteur thermique, et mettent en avant des données factuelles telles que l’autonomie, les économies de consommation et les performances. »

« Kia peut se targuer de disposer du pouvoir de surprendre, c’est pourquoi nous avons souhaité faire fi du rationnel pour nous concentrer sur l’émotionnel, et ainsi adopter une approche plus conviviale et plus humaine de l’électrification. Après tout, l’électricité est présente dans chaque atome – elle circule en chacun de nous et autour de nous. Exploiter son potentiel nous a permis de sans cesse innover », explique Gregory Guillaume.